1510x387

Détatouage corps

Même si un tatouage est toujours considéré comme une marque définitive, aujourd’hui les innovations de la médecine esthétique ont permis de développer des traitements afin de retirer un tatouage. Aussi bien les hommes que les femmes, de toutes les carnations et sur toutes les parties du corps, peuvent avoir recours à cette dépigmentation.
Découvrez les prestations réalisées dans nos centres de détatouage à Paris et en France. Nos lasers picosecondes sont les meilleures solutions existantes pour se débarrasser rapidement et sans douleur d’un tatouage.

Le détatouage : qu’est-ce que c’est ?

Le tatouage est un dessin décoratif ou symbolique sur la peau. Le tatouage est particulièrement convoité pour ses qualités définitives et permanentes.
Traditionnellement, le tatouage est appliqué sur la peau à l’aide d’encre de chine, de charbon ou encore de suif. Aujourd’hui, les spécialistes du tatouage utilisent majoritairement des pigments industriels. Ce pigment coloré est inséré dans la peau entre l’épiderme et le derme à l’aide d’une aiguille. Le colorant est suffisamment profond dans la peau, environ 1 à 4 millimètres afin qu’il reste permanent.
Il arrive que des personnes ne désirent plus un tatouage ou que le dessin s’est altéré avec les années (bavures, déformations, etc.). Grâce à la médecine esthétique il est possible de retirer un tatouage de façon quasi-définitive.

Quand faire un détatouage ?

Certains tatouages sont mal réalisés ou vieillissent mal avec le temps. Dans ce cas, les lignes s’étirent et l’encre s’étend légèrement. Il arrive également qu’un tatouage mal réalisé se décolore et s’estompe. Résultat ? Un tatouage pas vraiment esthétique, peu ressemblant au modèle d’origine.
Deux solutions s’offrent à la personne tatouée : Faire un cover chez le tatoueur, c’est-à-dire un recouvrement par un autre tatouage, ou réaliser des séances de détatouage laser dans un centre spécialisé.
Les recouvrements ne sont pas toujours réalisables sur un tatouage mal fait. Il peut arriver que ce dernier soit trop foncé ou trop abîmé pour le recouvrir par un autre dessin. Le premier tatouage reste alors parfois visible sous l’autre tatouage. Notez qu’un recouvrement implique de réaliser un nouveau tatouage plus gros que l’ancien, ce qui n’est pas au goût de tous. De plus, réaliser un cover sans avoir effectué aucune séance de détatouage réduit considérablement le choix du nouveau tatouage. C’est pourquoi faire quelques séances de détatouage laser avant un recouvrement offre plus de possibilités au patient qui souhaite faire recouvrir son tatouage.
Enfin, il peut arriver que la personne tatouée ne souhaite plus du tout de tatouage, parce qu’elle ne souhaite pas renouveler l’expérience, que ses goûts ont changé ou qu’elle souhaite retrouver une peau intacte. Dans ce cas, le détatouage est la seule technique possible pour enlever un tatouage. Le laser de détatouage est une solution définitive, et totalement imperceptible une fois les séances achevées. Il n’existe à ce jour aucune autre solution pour faire disparaître un tatouage.

Le détatouage : quelles indications ?

Le détatouage vise à détruire le pigment artificiel présent dans la peau. Le détatouage ne peut donc pas être appliqué à un tatouage en cours de cicatrisation, soit moins de 3 mois. Le détatouage est plus efficace lorsque le tatouage a plus de 10 ans.
Le détatouage est performant lorsque le tatouage est peu profond, le laser atteint plus facilement le pigment artificiel présent dans la peau. De plus, les résultats sont largement visibles lorsque les tatouages sont de couleur unie et monochrome, de préférence noir. Il est possible d’appliquer le détatouage pour les tatouages colorés, mais les résultats sont moins rapides. Rappelons que le laser vient détruire le pigment foncé.
Les résultats du détatouage sont optimaux lorsque le tatouage est placé sur une surface plane (torse, cuisse, flancs). Dès lors que le tatouage est placé autour d’un membre (jambe ou bras), les séances de laser sont doublées afin d’éviter de créer des œdèmes compressifs autour du membre pouvant entraîner des complications vasculaires.
Il est important de noter que le détatouage est contre-indiqué lorsque qu’une grossesse ou un allaitement est en cours, lorsque des marques de bronzage sont visibles, ou lorsque le patient prend des médicaments photo-sensibilisants.
Le détatouage est un traitement prescrit sous le contrôle d’un médecin spécialiste.

Le détatouage : quels sont les traitements ?

Le détatouage vise à retirer les pigments présents dans la peau à l’aide d’un laser. En projetant un faisceau lumineux sur le tatouage, celui-ci est directement attiré par le pigment coloré de la peau. Lorsque le laser entre en contact avec le pigment industriel, une réaction thermique se produit et le pigment est brûlé. Le tatouage prend instantanément une couleur blanche. C’est le signe de l’apparition de l’œdème. Celui-ci diminue quelques jours après, le tatouage réapparaît, mais plus estompé.
Plusieurs séances sont nécessaires avant d’atteindre un résultat concluant. On compte environ 6 à 10 séances en moyenne. Pour les tatouages supérieurs à 30 centimètres, le nombre de séances sera supérieur.

Les différents types de lasers de détatouage :

Le laser Nd-yag

Le laser Nd:Yag convient au détatouage, mais aussi au traitement des varicosités et des ridules sous les yeux. Il est efficace sur tous les phototypes. Ce laser émet une lumière d’onde aux alentours de 1640 nanomètres dans l’infrarouge. Il peut être utilisé en mode continu ou en mode pulsé. Il élimine significativement l’encre en un passage sur la peau.
Ce laser n’agit que sur les zones traitées par le médecin et n’endommage pas les autres composants de la peau. Lors d’une séance de détatouage, le laser Nd:Yag cible uniquement les pigments colorés localisés sous la peau. Ce laser yag n’est pas agressif : le patient ressent un léger picotement quelques heures après la séance, comparable à un coup de soleil.
Effacer un tatouage demande plusieurs séances (selon la couleur de l’encre et la taille du tatouage) qui doivent être espacées de 6 à 8 semaines en moyenne.

Le laser Q-Switched

Le laser Q-Switched est un laser de détatouage spécialement conçu pour les peaux claires. Il n’est malheureusement pas efficace sur les peaux mates et foncées. Ce laser fait partie des meilleures solutions pour faire disparaître un tatouage amateur ou professionnel. Ce traitement laser est également utilisé pour faire éliminer les taches pigmentaires.
Les séances sont rapides avec ce laser : elles durent seulement quelques minutes, car ce laser atteint et fait exploser l’encre de détatouage en quelques nanosecondes. La durée de la séance varie cependant en fonction de la taille du tatouage à enlever.
Le tatouage disparaît en 4 à 6 séances en moyenne, selon la profondeur de l’encre de tatouage. Il faut attendre 6 à 8 semaines entre chaque séance de détatouage au laser Q-Switched.

Le laser Q-Switched Ruby

Ce laser picoseconde agit sur une gamme d’encre plus importante que le laser Q-Switched classique. C’est le laser de détatouage le plus efficace sur les encres bleues ou vertes. Il dispose d’une énergie d’impulsion élevée, capable de briser presque toutes les molécules d’encre, quelle que soit la couleur du tatouage.
Il faut prévoir environ 4 à 8 séances pour faire disparaître totalement un tatouage avec ce traitement laser, selon la profondeur du tatouage. Les séances doivent également être espacées de 6 à 8 semaines avec ce type de laser.

Le laser Discovery Pico

Les lasers pico (type Picoway ou Picosure) sont ceux qui ont une puissance de crête élevée, ce qui leur permet d'envoyer une énergie puissante dans un laps de temps très court.
Ce laser multifonctionnel convient au détatouage comme au traitement des cicatrices, des lésions vasculaires et des taches brunes. Très puissant, il permet de faire disparaître les tatouages noirs comme colorés. C’est le meilleur laser pour traiter les tatouages difficiles à enlever. Il fonctionne grâce à des impulsions courtes et est très précis.

Est-ce que le détatouage laser fait mal ?

Lorsqu’il est effectué sans anesthésie locale, le détatouage laser peut faire mal. Cette technique n’est en revanche pas plus douloureuse qu’un tatouage.
Nos médecins peuvent vous prescrire une crème anesthésiante lors de la consultation préalable à l’acte médical. Cette crème doit être appliquée 1 h 30 à 2 h avant la séance de détatouage, de sorte à endormir la zone. Le détatouage laser devient alors indolore. Il peut arriver que le patient ressente quelques picotements pendant la séance, mais rien de plus.

Comment préparer une séance de détatouage ?

La première séance pour effacer un tatouage est précédée d’une consultation préalable avec le praticien. Cette étape est une étape obligatoire dans le protocole de soins. Cette consultation permet d’estimer le nombre de séances et le prix du détatouage. Le médecin vérifie également les antécédents médicaux du patient et lui pose des questions, de sorte à vérifier la faisabilité du détatouage. Une crème anesthésiante peut être prescrite pour limiter les douleurs lors du détatouage.

Quelles sont les suites d’une séance de détatouage ?

Après une séance de détatouage laser, le patient doit appliquer une crème antiseptique ou grasse (de type vaseline) sur le tatouage, trois fois par jour. Cela permet à la peau de rester hydratée et de bien cicatriser. Des cloques apparaissent sur certaines zones après la séance. Il est très important de ne pas les percer. Le praticien pose un pansement sur le tatouage, à garder jusqu’au lendemain. Le tatouage doit ensuite être laissé à l’air libre, sauf si le patient s’expose au soleil. La cicatrice doit en effet rester à l’abri des rayons UV jusqu’à cicatrisation.

Avant & après

largeur626
largeur626

Nos tarifs

Détatouage corps

-- €

Nos tarifs

Détatouage corps

--

 

bann-vide
Retour haut de page