detatouage-sourcils-naturacil-2

Détatouage : NATURACIL, le détatouage sans contrainte.

Dans le cadre où la correction de tatouage n’est pas possible, NATURACIL vous propose de repartir a zéro.
Cette technique non invasive de détatouage permet d'effacer un maquillage permanent raté et non rattrapable (forme trop épaisse, couleur trop foncée, trop profonde ou non adaptée à cause d'une erreur de colorimétrie, ou non conformité des pigments utilisés ou problème de forme ou de symétrie) ou le tatouage n'est tout simplement plus désiré ou assumé.

NATURACIL, représentant exclusif de la marque SKINIAL©, propose le détatouage sans
laser. Quasiment indolore, cette technique de retrait permet à l’encre de tatouage de quitter le corps à travers la surface de la peau. Le liquide d’enlèvement sera complètement dégradé par le métabolisme naturel du corps en quelques heures seulement. Il ne reste aucun résidu polluant dans l’organisme. Généralement deux séances suffisent. Il peut néanmoins varier en fonction de la profondeur d'implantation du pigment, de sa qualité, de sa quantité ainsi que de son ancienneté.

Demandez un devis !

detatouage
Taille de téléchargement maximum : 2 Mo

Avant & après

Avant Après
Avant Après

Naturacil propose le détatouage avec SKINIAL©.

Dans la majeure partie des retraits, l’empreinte du tatouage n’est même plus décelable à l’oeil nu. Un à deux traitements suffisent à estomper fortement le tatouage et deux à trois traitements suffisent à le retirer intégralement.

L’attente entre chaque séance est de 8 à 10 semaines.
La peau nécessite parfois un temps de guérison supplémentaire pour pouvoir perdre ses dernières rougeurs, à l’abri du soleil. Des tatouages plus importants nécessitent souvent un temps de guérison plus long. Avant l’intervention, la zone à détatouer est nettoyée, épilée et désinfectée. Le détatouage se fait par l'injection d'un acide lactique pH 3 dilué (identique à celui que fabrique notre organisme) sous la peau qui permet l'absorption et l'extrusion naturelle des micro-pigments, quelle que soit leurs couleurs (contrairement au détatouage au laser). L'acide lactique est transformé en glucose puis dégradé par le métabolisme naturel du corps en quelques heures. L'encre est ainsi totalement rejetée dans la croûte de
cicatrisation qui se forme après l'injection. La croûte durcit puis tombe environ 2 semaines plus tard ; la peau se régénère, totalement exempte d'encre. La peau guérit dans les 8 semaines après la dernière intervention. Après guérison, durant quelques mois, la zone traitée peut conserver une très légère rougeur. Une séance dure environ 45 minutes.

Nos tarifs

Détatouage SKINIAL©

120 € / séance

La méthode Skinial

Comment se déroule un traitement de détatouage sans laser ?

Un accompagnement dans le détail:
Avant toute intervention, le personnel abordera en détail avec le client la méthode, le déroulement, les diverses questions concernant la santé, les effets secondaires possibles et aussi les résultats. Le client remplira un questionnaire sur ses antécédents médicaux, la prise éventuelle de médicaments, etc., et signe une déclaration de consentement relative au traitement. Afin d’éviter toute allergie indésirable, nous recommandons de procéder ensuite à un test de tolérance.

Quels sont les avantages du traitement Skinial ?

Supprime toutes les couleurs

Baisse le nombre de traitements

Aucun résidu dans le corps

Moins de douleur !

Toutes les couleurs et combinaisons de couleurs peuvent être enlevées avec notre méthode de détatouage sans processus de laser. Cela comprend non seulement l’encre de tatouage, mais également des mélanges spéciaux. Dans presque tous les cas, nous pouvons supprimer la couleur de la zone traitée avec le premier traitement.

Par rapport à la méthode au laser, le nombre de traitements avec la méthode Skinial est sensiblement plus faible. Pour les petits tatouages (jusqu’à 16 cm carrés), en fonction de la forme, il ne nécessite généralement trois à quatre traitements de suppression de tatouage. Par conséquent, notre détatouage est clairement moins cher que la méthode d’élimination au laser.

L'encre de tatouage quitte le corps à travers la surface de la peau et le liquide d’enlèvement sera complètement dégradé par le métabolisme naturel du corps en quelques heures. Aucun polluant ne reste dans l’organisme après le processus de détatouage! 

Le détatouage avec Skinial est généralement moins douloureux que le tatouage d’origine.

Quels sont les résultats auxquels on peut s’attendre avec le détatouage sans laser ?

La grande majorité de nos clients est ravie de pouvoir bénéficier enfin d’une méthode d’enlèvement de tatouage douce, et peuvent confirmer les résultats. Cependant, nombre d’entre eux pensent que l’on peut gommer un tatouage de la peau comme on efface un graffiti d’un mur. Mais la peau humaine est vivante et elle ne réagit pas comme un mur. Actuellement, il n’existe aucune méthode dans le monde qui puisse garantir un enlèvement total de tatouage ou l’absence de cicatrice.

Notre méthode n’est pas en cause : il s’agit de la complexité de la peau et de l’être humain. Un chirurgien plastique ne peut pas non plus vous garantir un résultat, même s’il l’a déjà réalisé de nombreuses fois. Un bon résultat, c’est lorsque le tatouage n’est plus visible à une distance d’un mètre. Avant toute intervention, nous aborderons vos attentes personnelles ainsi que le résultat possible en détail avec vous au cours d’un entretien de conseil approfondi.

Dans la majorité des tatouages enlevés avec Skinial, l’empreinte de celui-ci n’est même plus décelable à l’œil nu. Les résultats sont visibles après deux à trois traitements, dans le cas de petits tatouages, et au plus tôt après quatre à cinq mois (temps d’attente entre les traitements de 8 à 10 semaines inclus). Cependant, la peau nécessite souvent un temps de guérison supplémentaire pour pouvoir perdre ses dernières rougeurs, à l’abri du soleil. Des tatouages plus importants nécessitent souvent un temps de guérison nettement plus long. Plus le tatouage est important, plus le risque d’apparition de cicatrices liées à l’intervention est présent.

Pour quelles raisons vous ne devriez pas enlever votre tatouage à l’aide d’un laser ?

Jusqu’à présent, la méthode standard pour enlever un tatouage consistait à utiliser différents types de laser en fonction de la couleur des différents pigments. Ils sont fractionnés par l’énergie du laser et sont transportés à l’intérieur du corps par le système lymphatique. On ne sait toujours pas où les particules issues de la dégradation des pigments sont stockées, ni ce qu’elles peuvent provoquer. Des recherches médicales évoquent la possibilité que la projection d’une lumière à haute énergie sur les pigments de couleur provoque la création de nouveaux composants, sans doute toxiques pour certains d’entre eux. Ainsi, ils pourraient alors pénétrer dans le corps de manière incontrôlée. De nombreux médecins conseillent donc de ne pas se faire retirer le tatouage pour le moment et de renoncer au traitement laser. Mais grâce à notre méthode, c’est possible.

Méthode classique de tatouage avec de l’encre de tatouage

Des recherches médicales menées à la clinique universitaire de Ratisbonne en Allemagne (publiées dans la revue médicale allemande « Ärtzeblatt Sachsen-Anhalt » – voir source accompagnée d’informations supplémentaires dans le Wiki) ont permis de découvrir ceci : « il a été établi que la fragmentation des colorants azoïques dans la peau peut provoquer l’apparition d’amines aromatiques cancérigènes, notamment sous l’effet d’un rayonnement UV. Après le tatouage, les pigments de couleur, les produits de fragmentation et des impuretés peuvent se disperser dans le corps entier via le système vasculaire. On les retrouve par exemple dans les ganglions lymphatiques ». D’autres sources évoquent la présence de dépôts dans la rate et le foie.

Un autre problème consiste dans le fait que les pigments de couleur sont certes fragmentés, mais ils sont transférés par le laser également dans les couches plus profondes de la peau et dans le tissu conjonctif. Ils y forment alors des opacités qui sont inaccessibles. On peut le reconnaître au fait que même après 10 traitements de détatouage, le tatouage est toujours visible et rien ne change malgré la poursuite des traitements au laser. Les brûlures ne sont pas toujours décelables de l’extérieur, cependant le tissu conjonctif situé en dessous est souvent cicatrisé. Les durcissements et la formation d’amas sous la peau en sont les témoins palpables.

Dans de tels cas, seule une transplantation de peau peut aider à faire disparaître ces défauts, notre méthode elle-même n’est plus en mesure de faire remonter les pigments à la surface de la peau. Un nouveau tatouage au même endroit ou bien la méthode populaire du recouvrement n’est alors même plus possible.

De nombreux médecins conseillent donc là aussi de ne pas se faire retirer le tatouage pour le moment et de renoncer au traitement laser. Les risques sont trop élevés.

Quels sont les risques encourus lors d’un détatouage sans laser ?

Dans 5 à 10 % des cas, on constate l’apparition de chéloïdes (cicatrices hypertrophiques). Entre-temps, de nombreuses approches thérapeutiques ont vu le jour pour bien les traiter. Vous pouvez obtenir un aperçu dans notre Wiki (cliquez ici) dans lequel nous présentons les méthodes les plus diverses. Les médecins évoquent en majorité une prédisposition génétique à la formation de telles cicatrices, c’est pourquoi jusqu’à aujourd’hui aucune méthode de traitement n’a permis de garantir une réussite à 100%. Souvent, c’est l’huile de massage classique qui aide car, en effet, la pression exercée par le massage provoque dans de nombreux cas la reconstruction spontanée du tissu.

Les couleurs ne s’en vont pas bien :

Il arrive dans des cas isolés que les couleurs ne disparaissent pas complètement, ou dans une moindre quantité après une intervention. Cela peut arriver pour diverses raisons. Tout d’abord, de nombreux médicaments bloquent cette réaction d’expulsion. L’application préalable de crème ou d’un anesthésique local peut avoir le même effet. Pour finir, l’état de santé général de chaque patient et le suivi exact des indications de soins post-intervention y sont aussi pour beaucoup. Souvent, les raisons tiennent également au fait que la peau portait déjà des cicatrices, que le tatouage a été réalisé trop profondément, ou que le tatouage contient une grande quantité de couleurs.

Inflammations :

Comme dans le cas de n’importe quelle irritation de la peau, des inflammations peuvent également apparaître lors du détatouage.

La plupart de telles inflammations ont pour origine le développement de bactéries, consécutif à un nettoyage inapproprié de la plaie. Les tatouages situés sur des zones soumises à des mouvements importants (cheville, poignet, coude, etc…) sont particulièrement concernés. Des inflammations réduites se résorbent très rapidement. Si de plus grandes surfaces sont concernées, veuillez nous contacter et/ou contacter votre médecin.

Revitabrow-Banner
Retour haut de page